Cote R

La cote R au Cégep à distance

Dans le cadre du processus d’admission dans les programmes contingentés, la plupart des universités québécoises utilisent la cote R comme méthode de classement des résultats scolaires. La cote R est calculée quatre fois par année par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (Ministère) et elle peut varier lors de chacun de ces calculs. L’étudiant peut obtenir sa cote R en en faisant la demande auprès d’un API ou d’un technicien en information scolaire.

Calcul de la cote R

Pour déterminer la cote R, le Ministère utilise les résultats des étudiants d’un même groupe à l’évaluation, tel que transmis par le Cégep à distance. Ce « groupe à l’évaluation » rassemble les étudiants qui ont suivi le même cours, la même année, à la même session et qui ont été évalués de la même façon. Cette procédure, prescrite par le Ministère, a toujours été en vigueur depuis que le Collège de Rosemont assume la responsabilité de la formation à distance par l’intermédiaire du Cégep à distance, soit depuis 1991.

Le Ministère effectue ses propres calculs, qui déterminent une moyenne – différente de celle apparaissant au relevé de notes du Cégep à distance – qui sera utilisée pour le calcul de la cote R. Il est donc important de ne pas confondre « le groupe à l’évaluation » transmis au Ministère pour fin de calcul de la cote R et « la moyenne du groupe » telle qu’affichée sur le relevé de notes de l’étudiant. De fait, la moyenne apparaissant sur le bulletin n’est pas utilisée par le Ministère pour le calcul de la cote R.

Le Cégep à distance respecte ainsi tout à fait la définition du groupe à l’évaluation telle que retrouvée sur le site du Bureau de coopération interuniversitaire (BCI) pour fin de calcul de la cote R. Pour plus de détails au sujet de la cote R, consultez le site Internet de la CRÉPUQ, et plus particulièrement le document Questions et réponses sur la cote de rendement au collégial.

La moyenne qui apparait sur le bulletin des étudiants du Cégep à distance est celle des étudiants de l’année précédente

La moyenne qui apparait sur le bulletin des étudiants du Cégep à distance est celle des étudiants ayant suivi le cours l’année précédente. Cette démarche, qui n’a aucun impact sur la cote R, donne une indication de la performance de l’étudiant en référence à un groupe qui a subi des évaluations équivalentes. Grâce à de grands volumes d’inscriptions, le Cégep à distance a été en mesure de valider cette procédure en constatant la stabilité des moyennes de groupe d’une année à l’autre.

Pourquoi ne pas utiliser la moyenne de la session en cours?

Le Cégep à distance permet l’inscription en « entrée continue et sortie variable », ce qui signifie concrètement qu’il inscrit des étudiants en tout temps et que ceux-ci ont jusqu’à neuf mois pour terminer un cours, à leur rythme. Conséquemment, ils termineront leur cours à des moments bien variables.

Si le Cégep à distance indiquait au bulletin la moyenne réelle du groupe dès que chacun des étudiants de ce groupe termine son cours, la moyenne fluctuerait selon le nombre d’étudiants ayant terminé le cours, de sorte que chaque étudiant verrait à son bulletin pour un même cours et une même session, une moyenne différente, ce qui serait assez inusité!

Autre scénario : le Cégep à distance pourrait attendre que tous les étudiants d’un même cours aient terminé le cours avant d’émettre les relevés de notes. La moyenne pour ce cours ne serait donc connue qu’au moment où le dernier étudiant inscrit terminerait son cours. Cela s’opposerait de façon bien évidente à l’objectif du Cégep à distance d’accélérer le cheminement des étudiants et le traitement de leur dossier.

En bref, indiquer sur le relevé de notes la moyenne des étudiants du cours de l’année précédente permet :

  • de donner aux premiers étudiants qui terminent leur session une moyenne de groupe représentative d’une performance moyenne et non pas celle d’un seul ou de quelques individus;
  • de ne pas attendre de nombreux mois pour l’émission du relevé de notes, le temps que tous aient terminé leur session.

Cette solution, qui consiste à distinguer « le groupe à l’évaluation » transmis au Ministère pour fin de calcul de la cote R et « la moyenne du groupe », a le double avantage de ne pas pénaliser l’étudiant qui a besoin d’un relevé de notes rapidement, tout en n’ayant aucun impact sur la cote R.