Notre histoire

Le Cégep à distance a été créé en 1991 par le Collège de Rosemont qui avait reçu le mandat du ministère de l’Éducation de développer la formation collégiale à distance. D’abord connu sous le nom de Centre collégial de formation à distance, le Cégep à distance a adopté sa nouvelle appellation en 2002. En 2005, le Ministère lui confiait le mandat de développer la formation collégiale à distance pour la communauté anglophone.
Le Cégep à distance a toujours su adapter son matériel pédagogique à son époque. Les cassettes et les vidéocassettes des années 1990 ont aujourd’hui été remplacées par des médias actuels et interactifs.

Depuis 1991, le Cégep à distance développe des cours autoportants en mode asynchrone, avec inscription en entrée continue et sortie variable. Ainsi :

  • toute la matière nécessaire pour réussir les cours est incluse dans le matériel de cours (cours autoportants);
  • les études sont individualisées, puisque l’étudiant suit ses cours au moment qui lui convient et dans le lieu qu’il privilégie (cours asynchrones);
  • les inscriptions se font en tout temps et les étudiants peuvent terminer leurs cours à leur rythme, sans être intégrés à une cohorte (entrée continue, sortie variable).

Aujourd’hui, afin de mieux répondre aux besoins de ses clientèles, le Cégep à distance expérimente de nouveaux modes de diffusion des cours, que ce soit pour les étudiants ou en soutien aux collèges du réseau. Le Cégep à distance se veut un milieu d’apprentissage innovant, flexible, vivant et motivant qui favorise le développement du plein potentiel de ses étudiants.

En vidéo

Cégep à distance : 25 ans avec vous

Cette vidéo produite à l’occasion du 25e anniversaire du Cégep à distance présente ses plus belles réalisations et le chemin qu’il a parcouru depuis sa création en 1991.

Visionnez d’autres vidéos à propos du Cégep à distance.

Le Cégep à distance à travers l’histoire de la formation à distance au Québec

L’histoire du Cégep à distance est intrinsèquement liée au contexte de développement de la formation à distance au Québec. Du cours traditionnel par correspondance au cours en ligne d’aujourd’hui, le parcours a été marqué par diverses étapes importantes.

1946 – Création de l’Office des cours par correspondance

En 1946, alors que l’industrialisation connait un essor considérable, le ministère du Bien-être social et de la Jeunesse crée l’Office des cours par correspondance pour répondre à la demande croissante de formation d’ouvriers spécialisés, particulièrement dans les régions éloignées, de même qu’au besoin de développer des manuels pédagogiques en français.
Cette institution change de nom plusieurs fois au cours des décennies qui suivent. Elle se rattache finalement au ministère de l’Éducation sous le nom de Direction générale de la formation à distance (DGFD). Cette direction gère la formation à distance pour les ordres secondaire et collégial.

1972 – Création de la Téluq

En 1972, l’Assemblée des gouverneurs de l’Université du Québec crée la Télé-Université (aujourd’hui connue sous le nom de la Téluq) sur une base expérimentale. Vingt ans plus tard, celle-ci obtient ses lettres patentes.

1988 – Avis du Conseil supérieur de l’éducation

En 1988, dans un avis sur la formation à distance dans le système d’éducation, le Conseil supérieur de l’éducation recommande de confier aux réseaux d’enseignement la responsabilité de la formation à distance et de favoriser la création de centres de services au secondaire et au collégial.

1991 – Création du Cégep à distance

S’inspirant alors de la Téluq, qui s’impose comme un intervenant majeur en formation à distance au niveau universitaire, le Ministère souhaite stimuler le développement de la formation à distance en confiant à un organisme du réseau collégial un mandat particulier dans ce domaine. En 1991, il confie au Collège de Rosemont le mandat de développer la formation collégiale à distance. Celui-ci crée alors le Centre collégial de formation à distance (CCFD), aujourd’hui connu sous le nom Cégep à distance.
Bien que d’autres cégeps s’intéressent à ce domaine, le Collège de Rosemont est l’établissement collégial qui propose l’offre la plus étoffée en formation à distance. Il offre des cours par correspondance depuis 1974. En 1990-1991, il offrait 17 cours et comptait environ 2000 inscriptions-cours en formation à distance, dont 300 provenaient de 16 collèges avec lesquels des ententes de service avaient été conclues.

1994 – Création du CLIFAD

En 1994, le Comité de liaison interordres en formation à distance (CLIFAD) nait d’une volonté de collaboration entre les ordres secondaire, collégial et universitaire en formation à distance. Le CLIFAD s’est alors donné le mandat de promouvoir la formation à distance et d’en défendre les intérêts.

1995 – Création de la SOFAD

En 1994, la DGFD accepte ses dernières inscriptions d’étudiantes et d’étudiants. En 1995, un regroupement de commissions scolaires crée la Société de formation à distance des commissions scolaires du Québec (SOFAD). En 1996, la ministre de l’Éducation lui confie officiellement le mandat de la formation à distance de niveau secondaire.

2002 – Le CCFD devient le Cégep à distance

2005 – Le Cégep à distance reçoit le mandat de desservir la communauté anglophone

Aujourd’hui – La formation collégiale à distance revisitée

La popularité de la formation à distance n’a cessé de croitre. Si l’offre de cours par correspondance a été pendant près de 50 ans le mode de diffusion privilégié, les institutions de formation à distance ont su en un court laps de temps s’adapter à l’arrivée d’Internet et des nouvelles technologies, sans compromis sur la qualité de leur offre.